Comment fonctionne l’indemnisation de l’assurance habitation ?




Un sinistre peut endommager vos biens immobiliers et mobiliers. La souscription d’un contrat d’assurance habitation vous permet d’avoir une indemnisation après un tel désastre. Lisez cet article pour connaître le mode de fonctionnement de cette indemnisation.

Le principe de l’assurance habitation

Votre contrat d’assurance habitation doit couvrir un sinistre en particulier pour avoir droit à une indemnisation. Autrement dit, la souscription d’une garantie liée à un incendie et à un dégât des eaux ne vous permet pas de profiter d’une indemnisation suite à un vol. Il est donc conseillé de souscrire un contrat multirisque habitation pour profiter d’une formule complète. Quoi qu’il en soit, les clauses d’exclusion ne vous permettent pas d’avoir une indemnisation comme le cas d’un vol commis par les mêmes occupants du logement.

Les démarches à suivre pour être indemnisé

Commencez par la déclaration du sinistre auprès de votre assureur au plus tard 5 jours après l’événement. Une estimation des dommages peut accompagner cette déclaration si elle a été faite à temps. Dans le cas contraire, vous disposez de quelques semaines pour étudier minutieusement les pertes. Parfois, l’intervention d’un expert est ainsi nécessaire pour observer l’étendue des dommages. Par ailleurs, prenez des photos ou des vidéos et rassemblez les factures et les devis pour justifier la valeur des pertes. Une fois ces étapes franchies, votre assureur va commencer à calculer le montant des indemnités à partir de l’évaluation des dommages. Outre la nature du sinistre, ce montant dépend aussi du type et de la nature de la résidence (résidence principale ou secondaire).

Le délai et le mode de remboursement

La loi impose aux assureurs le délai indemnisation d’une assurance habitation et le fixe à 30 jours après la déclaration. Il en est de même pour le vol, mais si vos biens ont été récupérés après avoir reçu les indemnisations, vous êtes obligé de rembourser la somme reçue à votre assureur. Dans le cas d’une catastrophe naturelle ou technologique, un délai de 3 mois est imposé. Par ailleurs, le mode de remboursement varie en fonction des biens et des dommages :

– l’indemnisation en valeur de reconstruction vétusté déduite ou en valeur neuf pour les biens immobiliers ;

– l’indemnisation en valeur d’usage ou en valeur neuf pour les biens mobiliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post