Défiscaliser grâce à l’immobilier : on fait le point

Si vous souhaitez investir dans l’immobilier, sachez qu’il existe différents dispositifs de défiscalisation mis à votre disposition, aussi bien dans le neuf que dans l’ancien. LMNP, loi Pinel, loi Girardin permettent tous de gagner une réduction d’impôts suite à un achat de bien. Avec ces dispositifs, vous payez une partie du prix de votre bien avec vos impôts. Mais, quel dispositif choisir ?

Les avantages du statut LMNP

Le statut LMNP ou loueur meublé non professionnel vous permet de mettre en location une maison meublée en tant que résidence principale. Si vous associez le statut LMNP à la loi Censi-Bouvard, vous pouvez investir dans une résidence de services ou un ehpad. Dans tous les cas, vous bénéficiez d’une fiscalité avantageuse. Ce type de location trouve toujours preneur puisque la durée minimale de location est de 1 an, voire 9 mois lorsque le locataire est étudiant. Il est important d’investir avec cette loi dans des localités dynamiques présentant un bassin d’emploi important. Par ailleurs, vous obtenez un abattement forfaitaire de 50% sur les recettes locatives. Vous jouissez d’une réduction d’impôt de 11% du prix d’acquisition en Censi-Bouvard. Et il n’y a aucun plafond de ressources pour les locataires ou de loyers. Une seule condition s’impose, pour bénéficier de ce dispositif, vous devez générer plus de 23 000 euros.

Les intérêts de la loi Pinel

La loi Pinel est une meilleure alternative si vous souhaitez investir dans un bien immobilier locatif non meublé et neuf. Ce dispositif présente de nombreux avantages pour le propriétaire-bailleur, mais également pour le locataire. D’abord, le propriétaire peut obtenir une réduction d’impôts de 12%, 18% et 21% contre la mise en location de son bien pendant 6 ans, 9 ans ou 12 ans. Mais, quelques conditions s’imposent pour bénéficier de cette loi de défiscalisation. Vous devez investir dans une zone éligible à la loi Pinel. Cependant, comme il s’agit de zones très tendues, vous trouverez facilement des locataires. Ensuite, vous devez respecter un plafond de loyers et un plafond de ressources pour les locataires. Ainsi, le locataire peut avoir à sa disposition une maison neuve, suivant les dernières normes de construction, et jouir d’un loyer raisonnable. Vous pouvez également louer votre bien à vos ascendants et vos descendants à condition qu’ils remplissent ces conditions. Notez que vous ne pouvez acheter que deux logements au maximum par an, dans la limite de 300 000 euros. A la fin de votre engagement, vous pouvez revendre votre bien, continuer à le louer ou l’utiliser comme votre résidence principale.

Les atouts de la loi Girardin

Si vous souhaitez investir en outre-mer, la loi Girardin est parmi les différents dispositifs de défiscalisation qui s’offrent à vous. Elle vous permet de jouir d’une réduction d’impôt allant de 18% à 48%. Le taux dépend du prix de revient ou de l’acquisition du bien. La seule condition qui s’impose est que le bien acheté doit se situer dans un quartier prioritaire suivant la politique de la ville choisie. Vous pouvez également bénéficier de ce dispositif si la maison achetée utilise une source d’énergie renouvelable. Quoi qu’il en soit, investir à l’étranger reste un projet complexe. C’est pourquoi il vous est conseillé de vous faire accompagner par un professionnel tel que Ecofip qui est une entreprise d’optimisation fiscale. Vous serez guidé pas à pas dans votre projet dès le choix même du département ou de la ville d’outre-mer, jusqu’au choix du bien acheté.

Categories: Prêt / Finance

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*