Immobilier et financement participatif, est-ce intéressant ?

Immobilier et financement participatif, est-ce intéressant ?

Les nouveaux chanteurs et les créateurs d’entreprises ont souvent recours au crowdfunding ou financement participatif. Depuis quelque temps, le secteur de l’immobilier l’a aussi adopté. Mais est-ce vraiment une bonne idée ?

 


 

Des plateformes de crowdfunding pour l’immobilier

Très récemment, le monde de l’immobilier s’est intéressé au financement participatif. A l’heure actuelle, l’immobilier neuf est le plus concerné par le phénomène. Plusieurs plateformes ont ainsi vu le jour telles que Wiseed et Anaxago.

wiseed-logo-toulouse

07699197-photo-anaxagoDans l’immobilier ancien, des plateformes commencent également à émerger comme Crowdimo.

 

 

logo-b5b93bd596def4bfcee201cb43319d2bElles proposent aux particuliers de participer à des opérations de construction, de rénovation ou de location immobilière. Les montages juridiques sont réalisés de par un holding destiné à chapeauter une SCCV ou une SCI.

 


 

Le crowdfunding, une bonne idée ?

Dans le cas d’une construction de logements, le crowfundifng permet aux promoteurs d’obtenir assez de fonds pour financer leurs projets immobiliers et à d’accroître leur production de logements neufs. Du coté des investisseurs particuliers, ils pourront partager la marge du promoteur et de bénéficier ainsi de rendements confortables. De ce point de vue, le crowdfunding se présente comme une opération intéressante pour les particuliers voulant investir dans l’immobilier. La prudence est cependant de mise. Alors ne vous emballez pas trop vite par cette promesse. Paul Jarquin, le président de REI, une société immobilière rappelle que cette forme d’investissement n’est sûrement pas comme le livret 1 ou le PEL. En effet, le financement participatif comporte des risques qu’il ne faut surtout pas négliger. Dans le pire des cas, les investisseurs peuvent tout perdre. Pour éviter le pire, il faut rester prudent en se renseignant sur les structures proposant le crowdfunding, le prix auquel le bien est acheté, etc.

 

 

Sans-titre14
Dans le cas du neuf, le GFA ou garantie financière d’achèvement doit être bien engagée avec les banques. Grâce à elle, vous pouvez limiter les risques de commercialisation et de sinistre sur les chantiers.
Pour les locations dans l’ancien, outre le loyer, il faut regarder de près les modalités de sortie de l’opération, la qualité du locataire et du gestionnaire.
Enfin, il est à savoir que le cadre juridique du financement participatif dans l’immobilier n’est pas encore bien défini.

Categories: Prêt / Finance

Ecrire un Commentaire