Une vue générale sur les murs commerciaux

Une vue générale sur les murs commerciaux

Si vous êtes un investisseur ou un commerçant, il est important que sachiez les différentes particularités des murs commerciaux. Également appelés murs de boutiques, murs de commerce ou murs de magasins, les murs commerciaux font aussi partie des investissements immobiliers.

Quelques notions à prendre en compte avant d’investir

Les murs commerciaux possèdent plusieurs appellations, mais ils sont différents d’un fonds de commerce. Le fonds de commerce est exploité à l’intérieur des murs commerciaux. Il est possible de louer ou d’acheter des murs commerciaux, tout en notant qu’il y a 2 possibilités d’achat. En effet, vous pouvez choisir entre acheter des murs commerciaux occupés ou libres. Avant d’investir dans l’achat d’un mur commercial, certains points sont à prendre en considération. Il est impératif d’évaluer la rentabilité des murs grâce au loyer. La valeur des murs dépend surtout des loyers versés annuellement. Etabilir un bail commercial est plus sûr, car il peut durer de 3 à 9 ans.

Les démarches à suivre pour l’achat d’un mur commercial

L’achat d’un mur commercial nécessite plusieurs démarches, en commençant par le choix de la situation géographique. Il est plus intéressant de choisir un emplacement dans le centre-ville à cause du taux de fréquentation. Une fois que vous avez trouvé le bon local, il faut ensuite constituer un SCI ou Société Civile Immobilière avec un capital. Un immobilier détenu dans un SCI possède l’avantage de ne pas être saisissable. Il ne vous reste plus qu’à trouver le financement nécessaire pour vous aider dans l’acquisition de votre immobilier. C’est le SCI qui se charge de demander le financement auprès de la banque. Ce financement englobe à la fois l’achat de votre mur commercial ainsi que les frais du notaire.

Les avantages d’être propriétaire d’un mur commercial

Investir dans un mur commercial propose plusieurs avantages, tels que : la fixation du loyer selon son choix, un rendement annuel qui peut aller jusqu’à 10% de son investissement et la plus grande partie des charges et des taxes sont payées par le locataire.

Categories: Investissement

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*