Comparaison des systèmes appliqués dans le neuf

Comparaison des systèmes appliqués dans le neuf

Il est essentiel de connaitre tous les types de dispositif de défiscalisation avant de s’y lancer. Pour l’achat dans le neuf, on peut relater les quelques points qui suivent pour s’assurer de faire le bon choix.

Le dispositif Pinel

Avec les nouveaux dispositifs comme la Loi Pinel, l’investissement dans le neuf engage une construction qui suit les normes RT 2012 et BBC, beaucoup moins énergivores. Ces types de logement disposent de ce fait, une charge de copropriété moins importante que les constructions anciennes. Un dispositif qui est perçu comme pouvant assurer l’augmentation du prix des logements, mais également leur mise en location rapide. Toutefois, avec les diverses normes à respecter, il est à savoir que la rentabilité sur les logements neufs diminue. En outre, le dispositif Pinel permet une réduction d’impôt de 32 % et un abattement de 30 % sur les charges, qui se voit comme étant un dispositif très rentable, par les professionnels, s’il n’est pas ponctuel. Mais également, pour limiter la surprotection des locataires, il est devenu possible, pour l’investisseur avec la loi Pinel, de donner la location à un ascendant ou un descendant, tout en ayant le choix de la durée de la location de 6, 9 ou 12 ans.

Les autres dispositifs

Pour ce qui est dispositifs appliqués dans les DOM TOM, pour avoir de la rentabilité, il est essentiel de bien choisir le gestionnaire et le réseau immobilier local afin de déterminer et avoir les prix réels de l’immobilier. Dans le cas des SPCI, un des critères principaux, est la difficulté d’accéder à un prêt avec ce dispositif. Pour le faire, les institutions bancaires demandent souvent des contreparties. Par ailleurs, dans le neuf, un des aspects qui attirait avec le dispositif Scellier était la possibilité de choisir la catégorie sociale. Cette catégorie permettait de faire un gain favorable dans la réduction d’impôt, mais également avec un prix de biens au m² assez faible. Toutefois, dans ce dispositif, il fallait également s’attendre à un prix du loyer assez faible. D’où sa suppression et son remplacement par la loi Pinel. Dans le cas de la nue-propriété, le cas le plus remarqué est que les investisseurs n’amortissent que l’usufruit et non les murs. Toutefois, il est possible de valoriser les deux séparément. Ainsi, le nu-propriétaire peut amortir les murs et l’usufruitier, l’usufruit. Pour ce qui est des charges sur les travaux et les réparations, ils devront être à la charge du nu-propriétaire.

Categories: Investissement

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*