Recul en logements neufs

Recul en logements neufs

Des études ont montré que les mises en chantier et les permis de construire progressent moins ces derniers mois en France et l’on accuse un recul en logements neufs. Ce ralentissement s’est notamment ressenti durant le deuxième trimestre de cette année, par rapport au premier trimestre. Pourtant, tout porte à croire que cette tendance à la baisse va se maintenir d’ici la fin 2017. Toutefois, en moyenne annuelle, la croissance est forte pour les mises en chantier, et on ne prévoyait pas un tel recul en logements neufs.

À savoir autour de ce recul en logements neufs

Dans le contexte du recul en logements neufs, il y a la question des permis de construire. En rythme annuel, la progression est importante sur 1an à fin juillet, avec une augmentation de 13,3% pour les logements autorisés. Le constat a été fait que le cumul des permis de construire est arrivé à un plafond jamais atteint depuis mars 2103. Mais les chiffres du deuxième trimestre tendent à une décélération dans ce domaine. Le recul en logements neufs se traduit par une baisse de 4,8% des mises en chantier. Bien que l’individuel connaisse une progression de 1,1%, il est trop faible pour combler le recul de 8,6% dans le collectif.

Recul en logements neufs: la commercialisation en baisse

Ce recul en logements neufs comprend egalement la baisse de la commercialisation des logements neufs, ralentissement appuyé au deuxième trimestre également et que l’on prévoit de se poursuivre encore pendant les mois à venir. Aussi bien en réservations à la vente qu’en mises en vente proprement dites, la progression attendue n’est pas au rendez-vous. D’où le plan de refonte de la politique du logement concocté par le gouvernement, pour faire en sorte que ce recul en logements neufs appartienne au passé.

Categories: Non classé

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*