Ce qu’il faut connaitre avant d’investir dans un appartement en Espagne

L’Espagne est la nouvelle perle des investissements immobiliers en Europe. Si vous choisissez des villes hors des coins célèbres comme Madrid et Barcelone, vous pouvez rentabiliser au maximum votre investissement. Cependant, même si le territoire est intéressant pour ce type de placement d’argent, il faut faire attention à certains pièges que vous pouvez rencontrer, surtout si vous comptez investir dans un appartement.

Les risques à identifier

L’erreur rencontrée par de nombreux investisseurs en Espagne, c’est de se trouver nez à nez avec des vices cachés, après avoir signé un contrat de copropriété. Il est donc, important de bien scruter les termes du contrat et de l’acte de vente, mais aussi, de bien faire les visites de l’appartement à acheter avant de s’y lancer. Pour ce faire, il est possible que vous tombiez sur une offre intéressante dans un immeuble qui est âgé de moins de 10 ans. Intégrez dans votre contrat un système de garantie qu’on nomme localement, la garantie décennale. Cela vous permettra de couvrir les dommages qui peuvent survenir sur votre appartement, sur une période de 10 ans. Et cela, si les vices se perçoivent en série. Cette garantie vous permettra d’éviter les entretiens pendant 10 ans, si des vices de fabrication se perçoivent sur le bâtiment. Toutefois, vous devez faire attention et bien analyser un bien qui est âgé de plus de 10 ans étant donné qu’il ne pourra être couvert par ce type de garantie. Un autre point à prendre en compte, ce sont les comptes rendus issus des réunions entre les copropriétaires. Cela doit se faire avant même de signer le contrat de vente. Vous devez comprendre par là, que des charges sont liées aux copropriétaires. Il est essentiel de toutes les connaitre avant d’acheter le bien. Faites un point tout particulier sur les frais qui sont engagés sur les entretiens en tout genre afin de connaitre les éventuelles anomalies sur le bien. Vous devez aussi comprendre les charges affectées aux parties communes et demander des détails au vendeur si ce dernier a oublié de mentionner un souci que vous avez constaté. Cela peut être un signe de malhonnêteté dans la vente ou de non-transparence de la part du vendeur.

La vérification : une étape très importante

Avant d’acheter et de verser de l’argent au vendeur dans le cadre d’un investissement dans un appartement en Espagne, il est obligatoire de faire une étape de vérification. N’hésitez pas à étaler votre visite sur quelques jours dans ce cas, en prévoyant des descentes en semaine à des heures qui ne sont pas fixes, et même un samedi ou un dimanche. Et comme c’est une transaction qui demande l’investissement d’une importante somme d’argents, et qui peut se faire d’un pays à un autre, vous devez prendre soin de vérifier à qui vous allez transférer l’argent, de la France à l’Espagne, avant de procéder. En effet, il n’est pas rare qu’en Espagne, on tombe sur un vendeur qui n’est pas propriétaire et qui vous soutire une importante somme d’argents en son nom. Vous devez aussi éviter de signer le contrat en espagnole. Vous avez le droit de demander un document en français et des avis juridiques dans la langue de Molière. Il est aussi important, de connaitre les différentes dettes qui pourraient s’appliquer à une propriété. Vérifiez dans ce cas, que tous les impôts liés à la propriété sont régularisés avant l’achat et que le bien ne soit pas lié à des démarches d’hypothèque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *