Comment choisir son logiciel de transaction immobilière ?

0 Comments 18 h 14 min



Dans une certaine mesure, une application ou un logiciel de transaction immobilière facilite le travail des agences. Toutefois, pour plus d’efficacité, il est important de bien choisir l’outil. Quels critères retenir ? Comment prendre la décision finale ? Comment être sûr que c’est un investissement qui en vaille la peine ?

La structure de l’agence immobilière

choisir-son-logicielLe choix d’un logiciel de transaction immobilière dépend en grande partie des caractéristiques de votre agence : sa taille, son fonctionnement, son organisation, le nombre d’employés, le nombre d’opérations réalisées, le nombre de biens immobiliers à gérer, le volume de clients et des chiffres d’affaires… Avant de vous lancer dans l’achat d’un logiciel, définissez et déterminez les impératifs, les besoins, les insuffisances de l’agence, les points à optimiser, les opérations en ligne, les offres (location, achat, vente)… Le logiciel doit pouvoir répondre aux besoins de votre structure. Après cette étape, vous aurez une idée des fonctionnalités qui vous seront utiles et ainsi, le « profil » du logiciel qui mériterait d’être installé dans votre agence.

Les spécificités impératives

logiciel-de-transactionVous serez peut-être plusieurs à utiliser le logiciel et surtout, vous serez sans doute amené à le manipuler très souvent. De ce fait, le logiciel doit être facile à utiliser et rapide à maîtriser. Autrement dit, une excellente ergonomie prime sur tous les autres critères avec en plus une utilisation intuitive. La polyvalence est également de mise. Le meilleur logiciel immobilier est celui qui permet la gestion d’un vaste panel d’opérations sur plusieurs types de biens immobiliers. Il est adapté aussi bien aux transactions de nature professionnelle qu’à celles concernant les particuliers. Les mises à jour devraient également être réalisées en temps réel. Ce point est stratégique si vous souhaitez avoir une base de données actualisée en permanence. À retenir également, il serait bien que l’accès au logiciel puisse se faire de n’importe quel support (ordinateur, tablette, smartphone…) et par tous les employés en simultané.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post