Les offres frauduleuses de crédit en ligne à la loupe




A l’heure actuelle, quasiment tout peut se trouver sur internet. Si certains produits ou services sont particulièrement pratiques, d’autres ne sont en réalité que des arnaques qui prennent pour cible les internautes les moins prudents. Tel est le cas des offres frauduleuses de crédit en ligne.

Une tentative d’escroquerie bien huilée

Sur internet, les offres de crédits en ligne sont particulièrement nombreuses. Ce grand nombre représente une véritable aubaine pour les fraudeurs qui proposent des crédits en ligne particulièrement alléchants, incitant ainsi leurs victimes à y répondre pratiquement de manière instantanée. La première étape dans ce laborieux processus commence au niveau des réseaux sociaux pour attirer l’attention des internautes. Des connaissances basiques en informatique suffisent à créer un site web. La vigilance qui s’impose ici est de vérifier que le site internet dispose bien de mentions légales obligatoires. C’est en effet le premier moyen de savoir si un site est à caractère frauduleux ou non. La deuxième étape consiste à envoyer des courriels proposant des prêts défiants, évidemment, de loin les tarifs concurrentiels appliqués par les sites professionnels. Cela dit, pour avoir accès à ce prêt, les arnaqueurs exigeront le versement d’une certaine somme en guise de frais de dossier.

Afin de connaître les véritables crédits en ligne, il est vivement conseillé de consulter de suivre ce lien pour trouver un courtier en credit ou un comparateur de credit. Il faut savoir qu’en tant que courtier en ligne, Bourse des Crédits, dispose d’un éventail d’offres de crédit, qui sont proposées par les établissements de crédit de renom.

Les règles de prudence pour éviter les arnaques en ligne

Bien entendu, déceler le vrai du faux n’est pas une chose facile à faire. Quoi qu’il en soit, il est important de faire preuve de vigilance. Ce qu’il faut retenir pour éviter de tomber dans le piège des offres de crédit en ligne frauduleuses, c’est que la loi interdit formellement aux organismes prêteurs de percevoir une quelconque somme d’argent, tant que le crédit n’a pas été effectivement octroyé. Dans le cas contraire, il faut immédiatement en faire part aux autorités compétentes. Il est aussi vivement recommandé de veiller à ne pas divulguer d’informations trop personnelles telles que des pièces d’identité, bulletins de salaire, ou encore le RIB. En effet, la moindre information peut permettre à ces arnaqueurs de soutirer une somme importante à l’insu de leur victime. En quelques mots, la prudence sera de s’abstenir de donner suite de telles offres sans s’être informé au préalable de l’existence réelle de ce genre de sites.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Post