Les pièges à éviter pour réussir son investissement dans l’immobilier locatif

Les pièges à éviter pour réussir son investissement dans l’immobilier locatif

 

Comme tout autre type de placement, l’investissement dans l’immobilier locatif n’est pas du moins exempt de risques. À cet effet, cet article vous explique les pièges à éviter pour réussir votre coup dans vos investissements.

 

Analyser la configuration et l’emplacement du logement

 

Le fait de ne pas trouver un locataire est certainement l’un des soucis les plus contraignants pour un investisseur dans l’immobilier. Pour éviter que ce genre de situation ne vous atteigne, pensez à analyser la configuration et l’emplacement du logement que vous souhaitez investir. Le lieu dispose-t-il d’équipements suffisants (écoles, commerces, lieux de travail, hôpitaux…), aussi, est-il bien desservi au niveau du transport et de la communication ? Si vous voulez par exemple investir dans un studio, choisissez les endroits près des universités où vous n’aurez aucun problème à trouver de bon locataire. Si vous trouvez que gérer seul un investissement dans l’immobilier locatif est difficile, vous pouvez recourir à l’aide d’un professionnel de l’immobilier. Des experts qualifiés tel que Benoit Yerle seront ravis de répondre à vos questions.

 

Échapper aux impayés

 

S’il y a bien une chose qui pourrait contraindre vos plans encore après le fait de ne pas trouver de locataire est « les impayés ». Comment les éviter à tout prix ? S’il s’agit d’un logement de petite surface tel que les studios ou les T1, vous pouvez exiger une caution ayant une valeur similaire au loyer. Pour le cas des biens immobiliers plus grands comme les T3 ou les T4, vous pouvez choisir d’imposer une GRL (Garantie des Risques Locatifs) à votre locataire. Cette garantie s’élève à 2,75 % de la valeur du loyer annuel (charges et taxes incluses) et vous protège des éventuelles dégradations.

 

Éviter le turnover

 

Pour éviter que votre logement ne soit pas sans locataire, évitez les situations qui peuvent vous mener au turnover. En premier lieu, vous devez entretenir votre bien immobilier de façon régulière et de réaliser les éventuelles réparations possibles (peinture, tuyauterie, électricité…) pour que votre locataire veuille y rester le plus longtemps possible. Sachez que dans les foyers à proximité des facultés, le taux de rotation est très élevé. Cette option est avantageuse, toutefois, votre bien peut quand même être vide pendant les périodes de vacances, généralement entre le mois de juillet et le mois d’août.

 

Il n’est pas toujours évident de savoir gérer son investissement dans l’immobilier locatif. À cet effet, une autre option plus flexible et plus pratique s’offre à vous : l’investissement en SCPI !

Categories: Investissement

Ecrire un Commentaire