Marché immobilier de niveau 1, c’est quoi ?

Marché immobilier de niveau 1, c’est quoi ?

De plus en plus pesant sur la marché immobilier actuel, le marché de niveau 1 regroupe l’aspect immobilier de l’autopromotion et de l’autoconsommation. Cet article vous explique le fonctionnement et les caractéristiques de ce type de marché.

Marché immobilier de l’autopromotion et de l’autoconsommation

Par autopromotion et autoconsommation, il s’agit de la participation des occupants immobiliers dans la conception et la réalisation de leur bâtiment, par n’importe quel moyen. Ce type de production dans le marché immobilier est visible dans presque tous les pays dans le monde et occupe une grande place dans la réalisation au sein de beaucoup de sociétés. Cependant, il ne s’agit pas seulement ici des types de réalisations non cadrés ou informels comme dans les pays australs ou les slums des pays nordiques, l’autoconsommation et l’autopromotion concernent également les airs ruraux et les périphéries des zones urbaines qu’on trouve dans les pays industrialisés. De ce fait, dans ce niveau, on peut constater que les promoteurs ne sont autres que les consommateurs. Par ailleurs, dans cet environnement, on peut aussi constater que l’autopromotion ou le self provided-housing se distingue de l’autoconstruction ou self-buils housing. En effet, dans l’autoconstruction, il y a une participation des individus qui vont y résider, dans la construction du bâtiment. Pour ce qui est de l’autopromotion, l’idée est plus généralisée en considérant que les ménages fassent des actions de promotions (promoteurs), d’investissements (investisseurs), et d’utilisation (usagers).

Comment ça fonctionne ?

Les acteurs, autopromoteurs, vont entreprendre des procédures comme la recherche du domaine foncier (le terrain) et la constitution d’un capital ou l’approche au niveau des collectivités ou des artisans locaux. Par ailleurs, il n’est pas rare qu’on constate ce genre de démarche dans les pays industrialisés et où le niveau de vie est élevé. Dans ce cadre, les individus investissent beaucoup de temps pour construire ou rénover les bâtiments qui leur feront office de logement principal. Ainsi, ils prennent en charge toute la construction ou une partie de celle-ci, en se faisant aider par leur entourage. Les acteurs qui favorisent ce genre d’initiative ont un grand avantage en réduisant les charges financières (matériels, manutentions, travaux artisanaux, etc.). Ils peuvent également réduire leur niveau d’endettement. Cependant, ce genre de pratique est caractérisé par un partage des travaux réduit et un faible savoir-faire. Les actions sont surtout pilotées par « la valeur d’usage ». Pour ce qui est du mode de financement, il se base sur différents types de sources, à savoir l’épargne constituée par le foyer, le financement mobilisé dans le cercle familial, l’héritage ou encore, les prêts bancaires.

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*