Mise aux normes de son installation électrique : comment obtenir le meilleur devis électricité ?

0 Comments 14 h 56 min



Votre installation électrique est défaillante ? Elle date un peu et commence à vous inquiéter ? Vous avez remarqué que sur certaines zones, vos fils et câbles commencent à se dénuder ? Vous vous êtes électrocuté en manipulant un branchement ? Quelle que soit la raison, vous sentez qu’il est temps pour vous de mettre votre installation électrique aux normes. Les conseils qui suivent vont vous aider dans cette démarche.

Faire un diagnostic avant de demander un devis

verifier-son-installation-electriqueAvant de procéder à des travaux de mise aux normes, commencez par un diagnostic. Dès cette étape, confiez la tâche à un électricien professionnel. Il va contrôler plusieurs éléments de votre installation, dont l’alimentation générale ainsi que le tableau électrique. Ce « contrôleur » va se référer aux obligations de la norme XP C 16-600 pour évaluer votre installation. À l’issu du diagnostic, il vous remet un certificat de conformité si tout est irréprochable, ou alors il vous fait une liste de travaux à effectuer. C’est seulement à ce moment que vous sollicitez un devis électricité. Puisque vous connaissez déjà les travaux à effectuer, faites jouer la concurrence. En ligne, vous pouvez envoyer une demande de devis sur le site de UNIVELEC.

L’intervention d’un professionnel pour la mise en conformité

installation-electrique-fait-par-des-professionnelsMême si vous êtes un bricoleur hors pair, rien ne vaut l’intervention d’un professionnel : un électricien compétent et expérimenté fait toute la différence, notamment en termes de sécurité et de rapidité. Il sait installer les équipements électriques, il est capable de les améliorer (hausse de leur performance, meilleure praticité et confort d’utilisation…), il maîtrise les règles de leur maintenance, il procède aux réparations nécessaires, il conseille sur les achats, il change et remplace… C’est qu’un électricien professionnel a fait des études spécifiques avant d’exercer (CAP Préparation et réalisation d’ouvrages électriques, bac pro, BTS électrotechnique…), sans compter les nombreux stages suivis des années d’expérience ! Bien sûr, il existe des autodidactes dont le savoir-faire technique ne doit pas être sous-estimé. Autre point à évoquer, demandez plusieurs devis dans une optique de comparaison, l’objectif étant de tomber sur la meilleure offre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Post