Prêt relais: tout ce qu’il faut retenir

Outre les crédits immobiliers ordinaires et les différentes aides disponibles pour acquérir un bien, il y a également ce qu’on appelle prêt relais. Il permet d’acheter un bien en attendant de vendre un autre bien immobilier.

Fonctionnement du prêt relais

Vendre un premier logement pour en acquérir un autre avec le prix de la revente est une opération complexe. C’est la qu’intervient le prêt relais : vous n’avez pas à attendre d’avoir entre les mains le coût de la revente pour acquérir l’autre bien. Pour en bénéficier, il faut effectuer une demande auprès d’un établissement de crédit. A noter que la formule varie en fonction de chaque établissement. En général, le créancier vous propose une partie du prix attendu de la vente de votre premier logement : le montant peut varier entre 60 et 80% de la valeur du premier bien. Il faut faire extrêmement attention avec le prêt relais afin de ne pas se trouver piégé entre le remboursement du prêt relais et un premier logement qui reste invendu. L’établissement de crédit peut vous proposer deux types de prêt relais :
• prêt relais sec : d’une durée de 1 à deux ans avec un taux élevé
• prêt relais jumelé : plus intéressant, ce crédit est jumelé à d’autres crédits long terme

Remboursement du prêt relais

Le prêt relais fait partie des crédits souscrits sur le court terme, d’environ un an. Mais lorsque le premier bien n’est pas encore vendu à l’échéance du prêt, la prolongation est possible. Le prêt relais peut alors durer deux ans. Notez que si le prêt est prolongé, les intérêts augmentent.
Le remboursement est réalisé comme suit : vous versez tous les mois les intérêts, le capital n’est remboursé que lorsque le premier bien est définitivement vendu. Il est possible de rembourser les intérêts et le capital à l’échéance du prêt en fonction de votre contrat. Mais la facture sera plus lourde dans ce cas là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *