Que faut-il savoir sur le métier de diagnostiqueur immobilier ?

0 Comments 16 h 03 min



Le diagnostiqueur immobilier est un métier qui a vu le jour dans les années 90. Si vous souhaitez intégrer ce corps de métier en plein développement, voici quelques informations qu’il est nécessaire de connaître.

C’est quoi un diagnostiqueur immobilier et que fait-il concrètement ?

Le métier de diagnostiqueur immobilier est régi par le Code Rome F1103. Expert dans tout ce qui concerne les normes de construction immobilière et notamment de tout ce qui est relatif à la santé et la sécurité des résidents d’un bâtiment, le diagnostiqueur immobilier intervient en tant que spécialiste pour mesurer et examiner le niveau d’exposition au plomb d’un logement. Il s’assure également de l’examen du niveau d’amiante dans un bâtiment et vérifie l’état de l’installation du réseau en eau, du réseau électrique et du réseau de distribution en gaz. Il va également s’assurer de mesurer la performance énergétique d’un logement et d’effectuer le métrage de la loi Carrez. Il lui revient aussi de définir les possibles dégâts que peut provoquer une catastrophe naturelle. Il évalue le niveau d’exposition aux risques technologiques et aux invasions de termites. L’intervention de ce professionnel peut, de ce fait, se faire au moment de la construction du bâtiment. On peut également recourir à ses services avant d’entamer des travaux de rénovation (avant la mise en location ou la revente du bien). Le diagnostiqueur immobilier peut également être mobilisé pour effectuer un Diagnostic DPE. Il peut aussi être sollicité durant l’exploitation usuelle du logement. Dans ce cas, le diagnostiqueur effectue ses analyses et ses examens en toute impartialité et ne se positionne ni du côté du propriétaire ni du côté de celui qui l’a engagé (si c’est une personne autre que le propriétaire). Il faut aussi noter qu’un diagnostiqueur qui ne montre pas cette impartialité peut subir des sanctions sévères vis-à-vis de la loi.

Pour assurer ses tâches dans les règles de l’art, le diagnostiqueur immobilier doit souscrire à une assurance responsabilité civile avant de procéder aux diagnostics. Cela est nécessaire, car dans l’exercice de ses fonctions, il peut détériorer certains éléments du bâtiment afin de mener à bien ses activités.

Formations à suivre et qualités demandées

Le diagnostiqueur immobilier est impartial et souvent, il doit réaliser les tâches de diagnostic seul. Il doit ainsi savoir travailler en parfaite autonomie pour pouvoir intégrer ce corps de métier. De plus, il est nécessaire d’être patient. Un diagnostic ne se fait pas à la hâte. Le travail doit se faire avec un haut niveau de concentration et de minutie. Il faut également avoir un esprit de rigueur pour travailler en tant que diagnostiqueur immobilier, tout en ayant un sens développé de l’analyse.

On ne devient pas diagnostiqueur immobilier par hasard. Il faut avoir suivi une formation pour maîtriser les attributions techniques demandées dans ce métier. Une certification au minimum ou un diplôme de technicien en tant que chargé du diagnostic immobilier ou encore, du contrôle immobilier ou comme diagnostiqueur immobilier est obligatoire.

Pour avoir une certification, le professionnel doit avoir suivi un cursus au sein d’un centre de formation spécialisé et agréé par l’État. Il peut également suivre des études de 2 ans ou 3 ans dans un institut proposant des études sur le bâtiment et sur la qualité HSE afin d’obtenir un BTS ou une licence professionnelle. Les instituts comme l’IUT Saint-Nazaire ont la capacité d’octroyer ce type de formation. Concernant l’activité de diagnostic de performance énergétique, un candidat doit suivre une formation de 2 ans tout au moins, avant de pouvoir effectuer des missions de DPE niveau 1. Il peut également effectuer cette tâche s’il a un minimum de 3 ans comme expérience dans le métier. Si le DPE est de niveau 2, il est nécessaire qu’il dispose d’un diplôme équivalent à un bac + 3 ou plus. Mais il peut aussi effectuer cette tâche de diagnostic s’il a plus de 5 ans d’expérience dans le métier.

Il convient enfin de noter que depuis l’année 2012, des certificats spécifiques et des critères annexes sont demandés à ceux qui veulent travailler en tant que diagnostiqueur immobilier. Il est donc nécessaire de bien suivre les tendances et la progression du métier afin de compléter au fur et à mesure ses acquis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post