Quel avenir immobilier pour Nantes après une année record ?

Quel avenir immobilier pour Nantes après une année record ?

Nantes tend à se hisser toujours plus haut dans les sondages et baromètres qui ont trait au bien-vivre en général et à l’immobilier en particulier. La ville, que l’on surnomme parfois “Reine des Magnolias” est, en effet, l’une des plus vertes d’Europe avec ses 37 m² d’espaces naturels par habitant. Sa démographie, en constante hausse (+6.46% entre 2010 et 2015), démontre la vitalité d’une capitale régionale qui se situe à deux heures de Paris et à moins d’une heure de l’océan.

D’autres indices témoignent également d’un avenir immobilier favorable pour Nantes : projets urbains d’envergure, montée en gamme des transactions, attrait des entreprises pour la ville, accessibilité du marché du logement neuf.

Les projets urbains

Si la réalisation de grands projets en matière d’urbanisme manifeste la bonne santé d’une métropole, Nantes se trouve dans une période avantageuse. Le calendrier municipal regorge d’aménagements qui seront, sans conteste, un atout pour la ville :

  • restructuration de l’Île de Nantes : le quartier poursuit une transformation engagée il y a 10 ans et ne cesse d’attirer les investisseurs grâce à la construction de 10.000 logements neufs et de 450.000 m² de locaux d’entreprise ;
  • transfert du Marché d’Intérêt National : le deuxième MIN de France, composé de 100 entreprises doit être transféré, en 2018, vers le parc Océane de Rezé. Ce déménagement s’accompagne de la construction d’un nouveau pôle agroalimentaire, dans lequel pourront s’installer de grandes entreprises telles que Pomona, Mechinaud, Fruidor, Miti, etc ;
  • réaménagement de la gare : il est question pour la gare nantaise de doubler sa capacité d’accueil, qui passera, selon les prévisions, de 12 à 25 millions de voyageurs d’ici 2030. Ce projet vise à répondre à l’accroissement du trafic dans le secteur (+3 à 5% chaque année) ;
  • construction du futur CHU : c’est un véritable “quartier de la santé” qui doit voir le jour au coeur de la métropole à l’horizon 2025. Situé à proximité de la faculté de médecine, cet hôpital de pointe devrait marquer un véritable tournant pour l’évolution du sud-ouest de l’Île de Nantes ;
  • quartier de Pirmil-Les Isles : ce projet urbain est pensé pour devenir un véritable trait d’union entre Nantes et la ville voisine de Rezé. Le quartier devrait sortir de terre avant 2030 et pourra loger près de 8.000 nouveaux habitants ;
  • transformation du Stade de la Beaujoire en “Yellow Park” ; évolution de la maison d’arrêt vers un projet immobilier de luxe, etc.

L’immobilier haut de gamme

Les professionnels de l’immobilier de prestige s’accordent à dire que le marché est, à l’heure actuelle, dynamisé par des acquéreurs en provenance de capitales régionales et internationales.

Pour exemple, un hôtel particulier de 750 m², construit, au XIXème siècle, s’est récemment vendu 5 millions d’euros, soit près de 7.000€ par mètre carré. Un montant hors norme pour la Cité des Ducs.

L’agence Barnes semble attribuer ce type de transaction à l’arrivée dans la ville de cadres qui intègrent, de plus en plus régulièrement, de grandes entreprises locales comme Eurial, la Compagnie Pétrolière de L’Ouest, Bouygues Bâtiment ou encore L’Hôpital Privé du Confluent.

L’immobilier d’entreprise

Nantes figure parmi les quatre villes les plus recherchées en matière d’immobilier d’entreprise – derrière Lyon, Marseille et Bordeaux – selon une étude réalisée par BureauxLocaux.com.

Les chefs d’entreprises, qui font de l’accessibilité immobilière un critère de choix, apprécient de pouvoir installer leurs équipes professionnelles dans une métropole où les prix de vente et de location sont près de 30% inférieurs à ceux de Bordeaux. Aussi, à Nantes, la création d’emploi connaît une hausse de 1.2% par an depuis 2007.

De même, la proximité de Nantes avec Paris n’est pas sans effet sur la délibération des acquéreurs, qui entrevoient la possibilité d’un aller-retour professionnel en une journée.

Le marché du neuf

Si l’âge moyen des investisseurs sur le marché du neuf est de 44 ans, selon les notaires nantais, les conditions favorables attirent aussi les primo-accédants à la propriété. Ce sont environ ¼ des transactions qui engagent des ménages “jeunes”, selon le quotidien régional Ouest France.

Néanmoins, Nantes se caractérise par l’existence d’une large fourchette de prix, susceptible de coïncider avec de nombreux profils investisseurs. Comptez 3.800€ du mètre carré dans le quartier Nantes-Erdre contre 4.580€ du mètre carré au centre-ville, selon les chiffres Ouest France et l’avis du Groupe de courtage IMMO9.

Par ailleurs, le marché de l’immobilier neuf connaît un réel essor grâce aux incitations fiscales et aux aides financières de l’État (prêt à taux zéro, TVA et frais de notaire réduits, exonération de la taxe foncière) et en raison des taux de crédit, qui poursuivent une décroissance opportune.

Que devient la loi Pinel ?

Sur décision de Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, le dispositif de défiscalisation Pinel est prolongé jusqu’en 2021, avec un recentrage sur les zones immobilières les plus tendues, comme c’est le cas de la ville de Nantes.

Au sein des Pays de la Loire, Nantes se classe en zone Pinel B1, à savoir l’une des zones les plus avantagées par la loi Pinel.

Pour rappel, en zone B1 un investisseur pourra mettre son logement neuf en location pour un loyer de 10.07€ du mètre carré, tout en profitant d’une réduction fiscale de 12%, 18% ou 21% du montant de son opération immobilière (selon la durée de mise en location : 6, 9 ou 12 ans).

Paul et Chantal achètent un T2 neuf de 45 m² dans le quartier Nantes-Sud pour le mettre en location durant 9 ans auprès de leur fille Pauline, qui travaille à l’Institut Public la Persagotière.
Pour cet investissement de 151.000€, il pourront réaliser une économie d’impôt de 27.180€ (151.000€ x 18%) et toucheront mensuellement un loyer de 507.53€.

Crédit immobilier en Loire-Atlantique

Les taux d’emprunt du secteur immobilier se montrent propices aux investisseurs en 2018 : ils ont retrouvé le plus bas niveau enregistré en 2017. La confiance gagne les acquéreurs dans ce climat qui se présente comme durablement favorable.

Taux moyens des prêts immobiliers à Nantes / Janvier 2018.
Baromètre des taux immobiliers fixes à Nantes
Durée en année Taux moyen Évolution
15 1.34% en baisse
20 1.55% en baisse
25 1.81% en baisse

Nantes 2018

Nantes s’élance vers une année immobilière 2018 dans la continuité de l’année écoulée, qualifiée d’année “exceptionnelle” par le quotidien local Presse Océan.

La concrétisation de nombreux projets urbains, la valeur patrimoniale du bâti, l’intérêt des entreprises pour la ville ainsi que l’essor du marché immobilier neuf sont autant d’indices de l’attractivité nantaise.

Categories: Investissement

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*