Situation du marché immobilier classique et Haute Qualité Energétique en France

0 Comments 6 h 51 min



Afin de faire un comparatif pertinent du marché de l’éco-immobilier, il est important de séparer le marché en fonction du type de biens. Dans un premier temps, on considèrera le marché des biens dits HQE. Le second concernera les habitats qu’on appelle « classiques ».

Quid de la gestion marché de l’immobilier en France ?

Le parc immobilier français est l’un des plus importants d’Europe. C’est un marché qui jusque l’an dernier était en progression constante. Il compte près de 30,2 millions de logements. Plus de 40% des logements sont des appartements ayant un nombre de pièces moyen égal à 3,99. Jusque récemment, le marché de l’immobilier était un des marchés des plus florissants dans notre pays du fait d’avantages fiscaux mis en place par le gouvernement afin d’inciter les investissements des particuliers.

La réalité sur le terrain

Le marché immobilier est en train, actuellement, de connaître une importante baisse de régime après de longues années d’inflation. Et les conséquences ne se font pas attendre. En effet, près de 320 000 logements neufs ne trouvent pas preneurs. On a aussi une chute de 45% en un an du nombre de transactions et une cinquantaine d’agents immobiliers qui disparaissent par mois, faute de clients. Après les emballés des années 2000 et 2007 au cours desquelles les prix ont doublé dans presque toutes les villes, une correction progressive était inévitable selon les spécialistes. Les raisons sont multiples. Tout d’abord, il ya a le durcissement de crédit a été l’élément déclencheur suite à la crise de subprimes qui a piégé de nombreuses banques. Du coup, les banques demandent plus de garantie à ces emprunteurs, raccourcissent les durées des emprunts, et pratiquent une hausse des taux d’intérêts de l’ordre de 4.7 à 5.53%. Tout cela finit de décourager tout investisseur particulier à l’acquisition de biens immobiliers.

La solution des immeubles HQE

Est-ce qu’un produit HQE coute plus cher qu’un produit immobilier classique ? La réponse des pouvoirs publics est à l’inverse de ce que l’on peut observer. Certes, les matériaux nécessaires à la construction d’un habitat HQE sont plus chers à l’achat, mais dans le temps, ce type de produit résiste mieux. Par ailleurs, il permet également, d’économiser de l’énergie, ce qui engendre des économies financières. Cet argument a tout de suite plu aux promoteurs qui hésitent de moins en moins à présenter à leurs clients des produits audacieux. En 2008, ce sont 12 immeubles HQE qui ont été livrés, soit 28 % des surfaces neuves équitables. Ce chiffre va en croissant avec 21 projets pour 2009 et 35 pour 2010. Le marché de l’HQE peut encore être considéré comme un marché de niche, car malgré le fait que ces produits sont présents sur le territoire français depuis une dizaine d’années, le public n’est pas encore emballé par la technologie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post