Immobilier : dans quelle ville française investir en 2017 ?

0 Comments 8 h 38 min



Certes, l’immobilier est un secteur rentable. Mais, il ne faut pas oublier la règle de base en investissement : il faut que le marché soit dynamique. Dans l’immobilier, cela se traduit par une demande élevée des locataires. En France, voici quelques villes où la demande locative est en hausse constante.

Investir à Nantes

La ville de Nantes connaît une montée économique importante. Cela s’explique principalement par l’implantation des grandes entreprises. Par ailleurs, grâce à la présence des autoroutes qui la traverse, Nantes est facile d’accès et les déplacements sont nettement facilités. Autout du Petit-Port, les demandes locatives sont dominées par les étudiants tandis que dans le centre-ville comme sur la Place-Royale, ce sont les bureaucrates et les salariés qui l’occupent.

Investir à Toulouse

Surnommée la ville Rose, Toulouse est une ville propice aux investissements immobiliers, car elle connaît une croissance démographique importante. Pour les investisseurs, cela se traduit pas une forte demande locative qui se fait dors et déjà sentir. Actuellement, les demandes locatives proviennent des étudiants et des travailleurs détachés. De plus, compte tenu de la vocation touristique de Toulouse, dans les quartiers centraux comme Carmes et Saint-Étienne, les possibilités d’hébergement saisonnières sont élevées.

Investir à Bordeaux

Ce qui rend Bordeaux aussi séduisante pour ceux qui désirent placer leur argent dans l’immobilier est qu’elle affiche un prix stable à l’achat. De plus, les loyers y sont en constante augmentation, ce qui conduit à une rentabilité intéressante pour les investisseurs. Ce sont principalement les étudiants qui sont les principaux consommateurs en immobilier à Bordeaux. De plus, les salariés parisiens désireux de s’installer en province constituent également une cible importante. Par ailleurs, grâce à son implantation proche de la mer, Bordeaux admet un dynamisme économique et une forte potentielle économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post